Les fibres alimentaires

Les fibres se différencient des autres nutriments (protéines, glucides et lipides) car elles ne sont ni digérées ni absorbées par l’intestin grêle.

De ce fait, elles ne fournissent pas d’énergie au corps. Alors à quoi servent-elles me direz-vous ? Elles ont de nombreux rôles :

La régulation du transit

Les fibres insolubles permettent notamment de lutter contre la constipation en accélérant le transit et les fibres solubles contre la diarrhée en formant un gel qui ralentit la vidange gastrique.

Pour avoir ce rôle les fibres doivent être associées à une hydratation suffisante : vous devez boire de l’eau !

Régule l’absorption des graisses et des sucres

Elles agissent sur le métabolisme des graisses et réduisent le cholestérol. Ainsi que sur le métabolisme des glucides : elles ralentissent la digestion glucidique et limite donc les pics hyperglycémiques (intéressant autant chez les diabétiques que les non diabétiques).

Elles augmentent la sensation de satiété et de rassasiement

Elles augmentent la sensation de rassasiement et aident donc à mieux réguler l’appétit !

Prévention de certaines maladies

Elles nourrissent le microbiote intestinal et permettent de prévenir un certain nombre de maladies comme : le diabète de type 2, les maladies cardiovasculaires, l’obésité…

En France, les sources de fibres sont :

  • les céréales notamment les céréales complètes qui contiennent entre 7 et 15% de fibres. Attention : plus les céréales sont raffinées (farine blanche, pâtes blanches…, moins elles contiennent de fibres).
  • les légumes secs (pois chiches, lentilles, haricots rouges…), leur richesse est très importante mais diminue lors de la cuisson.
  • les fruits et légumes dont la teneur reste intéressante surtout en raison de leur importance de consommation. N’oubliez pas, les crudités et les fruits et légumes consommés avec la peau contiennent davantage de fibres !

Laisser un commentaire