Les fruits à coques : petites précisions

Qu’est ce que c’est ? 

Les fruits à coques sont les noisettes, noix, amandes, noisettes de cajou, noix de péchant, noix du brésil, noix de macadamisa, noix de Grenoble, pistaches, cacahuètes, noix de coco.

 

Les recommandations du PNNS

Le Plan National Nutrition Santé 2019 encourage l’augmentation de la consommation des fruits à coques. Il est recommandé d’en consommer une poignée par jour. 

Leurs caractéristiques nutritionnelles

– riches en graisses : généralement des acides gras insaturés en majorité (notamment les oméga 3 qui sont bénéfiques pour la santé cardiovasculaire et pour le développement et le fonctionnement du cerveau et du système nerveux).  Les graisses ne sont pas les mêmes selon les fruits à coques mais dans l’ensemble, il agît de bonnes graisses dont la consommation est encouragée.

– peu de sucres sauf les noix de cajou et les cacahuètes qui en contiennent en petite quantité.

– riches en fibres dont les bienfaits sont nombreux : régulation du transit, rassasiement, protection contre les maladies cardiovasculaires… 

– teneur en protéines  intéressante.

– riches en vitamine E : antioxydante et permet de lutter contre le vieillissement cellulaire.

– teneur importante en minéraux selon les fruits à coques par exemple les noix du Brésil sont riches en sélénium, les amandes en calcium et magnésium… 

Comment les consommer ? 

– Bruts : vous pouvez les intégrer à votre petit déjeuner ou votre collation mais également dans vos plats : par exemple des amandes dans une salades composée ou encore des noix dans une soupe. 

– sous forme de poudre dans les gâteaux (poudre d’amandes, poudre de noisettes…).

– sous forme de purée comme la purée de cacahuète, d’amande, de noisette… dans les plats, les porridge, sur des tartines… 

Petit point sur les oeufs

Les qualités nutritionnelles

🥚 L’œuf a une valeur nutritionnelle très intéressante avec des protéines de bonne qualité, une teneur intéressante en vitamines B, D, A et E ainsi qu’en minéraux et oligo-éléments. ⁣

🥚 La répartition en acides gras et la teneur en vitamines et minéraux dépend de l’alimentation de la poule. ⁣

🥚 La teneur en oligo éléments est deux fois plus importante dans les œufs des poules élevées en plein air. ⁣

🥚 Les œufs sont très intéressants pour leurs qualités fonctionnelles : pouvoir moussant, propriétés liantes et propriétés gélifiantes.

Comment consommer les oeufs ?

Les protéines du blanc d’œuf cru sont peu digestes car elles comportent des facteurs antinutritionnels (antitrypsine). Ils sont éliminés à la cuisson, ce qui augmente le CUD protéique. ⁣
De la même façon, certains traitements physiques comme le fait de fouetter les blancs d’oeufs augmentent la disponibilité des protéines. ⁣

Les protéines du jaune d’œuf sont mieux digérées crues. La cuisson favorise la coagulation du jaune d’œuf, ce qui freine le passage enzymatique. ⁣

La meilleure disponibilité et digestibilité des protéines de l’oeuf est sous forme d’œuf à la coque car le jaune est peu cuit et le blanc cuit.

Mais vous pouvez varier la présentation des oeufs : ⁣
– oeuf brouillé,⁣
– oeuf à la coque, ⁣
– oeuf mollet, ⁣
– oeuf dur, ⁣
– en omelette, ⁣
– en cocotte, ⁣
– incorporé dans des tartes, cakes, gâteaux… ⁣

Voici une petite infographie que j’ai réalisé pour savoir décrypter les indications présentent sur les oeufs et les boîtes : 

Pourquoi consommer bio et de saison ?

Aujourd’hui, on entend partout qu’il faut privilégier le bio, le local, la saisonnalité… Mais savez-vous vraiment pourquoi ? Voici un rapide résumé sur l’importance de consommer en respectant les saisons, la terre et les agriculteurs. 

Une qualité nutritionnelle supérieure

Les produits de saison sont très riches en vitamines et minéraux car ils sont cueillis à maturation. L’absence de traitement dans les fruits et légumes bio permet la conservation de la peau et des fibres et vitamines qui sont contenues à l’intérieur.

– Manger de saison permet de suivre le rythme de la nature, des sols et d’avoir des végétaux adaptés à nos besoins : en été les fruits et légumes sont gorgés d’eau et adaptés à des préparations froides (notamment adaptés à l’hydratation). En hiver ils sont souvent plus riches et denses, adaptés à des préparations chaudes et réconfortantes.

– L’utilisation d’engrais modifie les teneurs en protéines, glucides et lipides des végétaux, les produits bio ont donc une composition idéale en macronutriments.  

Le respect environnement, animal et humain

Le cahier des charges bio allie le respect du bien-être animal, de l’éco-système et de la biodiversité. La démarche vise aussi à respecter l’humain dans sa globalité : (le consommateur et le producteur par les modes de production mais également le producteur par des règles de droit du travail.

L’absence de pesticides

L’Agriculture biologique n’utilise aucun produits chimiques, de synthèse ou OGM ce qui garantit pour le consommateur un produit final qualitatif.

Le soutien des agriculteurs locaux

Manger local c’est participer à l’agroéconomie à proximité de chez soi à partir de produits bruts : fruits, légumes, yaourts, oeufs, fromage, viande… et éviter d’enrichir les grandes surfaces.